Ce 7 janvier 2015

En posant un pied à terre ce matin là, je savais que la journée serait difficile. Mais j’ai posé le deuxième pied et un pas après l’autre, j’ai marché dans ma routine quotidienne.
J’ai réussi à faire abstraction du stress et des angoisses (« et si ? ») pour me plonger dans mon travail, tout en gardant un œil sur l’horloge pour partir à l’heure au rendez-vous de 12h40.
J’y suis même arrivée en avance en ayant même trouvé une place dans la rue (un miracle dans ce quartier de Paris). En attendant le Mari, le stress monte en flèche (j’en oublie même les clés sur le contact 😁). En arrivant au cabinet, la secrétaire nous annonce d’office qu’il y a 3 couples qui attendent avant nous et qu’il y aura donc au moins 1h de retard… Chouette j’explique comment à mon chef mon retour de déjeuner à 15h ?
Après un bref déjeuner (l’estomac noué c’est bof pour l’appétit), nous retournons dans la salle d’attente avec le couple qui nous précède. On attend tant bien que mal que le temps passe, le Mari retourne nourrir le parcmètre (6€ les enfoirés !!) et c’est à notre tour.

Le Docteur me trouve très tendue (ah bon ? Ça se voit tant que ça ?), et après lui avoir donné tout notre dossier et avoir parlé de Malo, l’examen commence.
Le but de cette échographie à 18 SA est de détecter les éventuelles malformations. On commence par le cœur, qui était la malformation de Malo. Il trifouille partout, zoome partout et nous dit que tout est en ordre pour le cœur et on passe au cerveau. On distingue bien les deux hémisphères mais moi je n’en sais pas plus. Il trifouille toujours sans parler une bonne minute et finalement nous dit que tout va bien ici aussi. L’examen continue, il regarde tout, l’estomac, mesure le fémur, regarde ses mains, ses pieds, zoome sur son nez.
Il me demande de me détendre un peu parce que mon ventre est tout dur et qu’il du mal à finir son examen. Effectivement je me rends compte que je contractais à fond les abdos, il appuyait tellement fort avec sa sonde, qu’inconsciemment je protégeais Plume en serrant mon ventre 😁.

Puis vient la question sur le sexe, veut-on savoir ou pas ? Je m’étais longuement interrogée sur ma volonté de connaître le sexe de Plume. Garder le mystère et avoir une belle surprise le jour J ou le savoir pour personnifier mon bébé. L’ombre de Malo est toujours là, et ce serait plus simple (encore plus si c’est une fille) de donner sa propre identité à Plume.
Nous lui donnons notre accord pour connaître le sexe de Plume. Je regarde l’écran en face de moi en essayant de deviner, même le zoom est tellement important que je ne distingue que 2 « trucs ». La vie n’a pas été simple avec nous ces dernières années alors pourquoi le serait-elle maintenant ? Une fille serait tellement plus facile, mais je m’attends à devoir faire un travail sur moi pour donner à ce bébé son existence propre et ne pas grandir dans l’ombre de son frère, parce que ça ne peut être qu’un garçon non ?

Puis sur l’écran apparaît les lettres FILLE.
Un « oh putain !! » sort de ma bouche et les larmes coulent le long de mon visage. Alors c’est possible ? J’ai droit à un répit ? Mon bébé va bien et je n’ai pas à me forcer à ne pas faire d’amalgame entre mes deux bébés ? La vie peut être douce avec nous, vraiment ?
L’examen se termine enfin, j’essaye de retrouver mes esprits. Avec toutes ces émotions fortes vécues en 20 minutes, mon esprit est embrumé, j’ai l’impression de léviter au dessus du sol. Le chèque de 240€ que je lui tends me ramène rapidement à la réalité…

Sur le trajet du retour, je rassure ma mère, lui annonce qu’ELLE va bien. Je pleure, elle pleure c’est classique chez nous.

Puis je mets la radio et je bascule dans l’horreur…

J’entends parler d’attentats, de dessinateurs que je connais bien morts, de course poursuite dans Paris, de policiers exécutés… Mais c’est quoi ce cauchemar ???
Arrivée au boulot je m’effondre sur ma chaise, encore abasourdie par les infos. Je suis au bord des larmes, chamboulée par toutes ces émotions.

Le lendemain c’est une policière qui est prise pour cible, et l’angoisse monte.
Lors de mes trajets domicile-travail, je me gave d’infos, j’essaye de comprendre, me dit que le dénouement est proche c’est obligé !

Puis le vendredi, au travail les collègues amènent les nouvelles, l’horreur n’est pas terminées, ça empire. Je suis très angoissée, je pense à ces parents dont les enfants sont confinés dans les écoles. Dans quel monde mon enfant va naître ? Comment protéger mon enfant ?

Sur le trajet de retour vendredi soir, j’écoute en direct le dénouement des deux assauts. J’arrive chez ma gynéco rassurée, secouée, mais tellement triste que des innocents aient payé de leur vie.

Cette semaine a été trop intense pour moi. La gynéco m’a arrêtée pour 15 jours, mon utérus est très dur et mon col s’est un peu raccourci. Il y a la voiture certes, mais il y a eu trop d’émotions cette semaine pour une Molkette déjà très émotive.

Alors je pense à Plume, je lui parle. Je me repose sur mon canapé avec le Pot de colle sur les jambes et je coupe les infos…

Je termine cet article pas très gai par une photo plus douce.

2015/01/img_2237.jpg

Publicités

37 réflexions sur “Ce 7 janvier 2015

  1. Que de bonnes nouvelles pour plume, je suis si contente pour vous et étrangement pour le sexe, j’aimerai si j’arrive a être de nouveau enceinte que ce soit un garçon comme mes bébés, je sais que ce n’est pas bien car évidemment j’aurai du mal a lui approprié sa propre identité mais ça n’empêche ….
    En tout cas reposes toi bien ma belle

    J'aime

    • Il n’y a rien d’étrange, on a chacune nos raisons et les tiennes t’appartiennent.
      C’était important pour moi que Plume se sente à sa place, déjà que je culpabilise de stresser autant alors qu’elle n’y est pour rien. Mais j’avoue qu’à un moment je me suis dit que je n’aurai peut être jamais de garçon et ça m’a fait un pincement au coeur.

      J'aime

      • En fait au fond de moi je sais que ça serait mieux que ce soit une fille comme ça elle aura sa propre identité et ce sera moins douloureux d’une certaine façon mais l’avenir nous le dira…et je ne t’en veux pas d’être en stress tu expliquera a plume, elle comprendra 😉 bisous

        J'aime

  2. Quelle belle nouvelle pour cette petite Plume ! Ces 15 jours d’arrêt étaient vraiment nécessaire je pense, repose toi, prends soin de toi, de vous.
    Juste après le décès de mon fils je ne m’imaginais qu’avec un garçon, je m’étais trop projeté avec. Maintenant fille ou garçon ça n’a aucune importance, et je n’ai pas peur de faire des amalgames (mais ça reviendra peut être quand je serai enceinte qui sait). D’ailleurs on pense ne pas demander le sexe la prochaine fois.

    J'aime

    • Je te souhaite de tout mon coeur d’avoir à réfléchir à la problématique de l’amalgame, ça voudra dire que tu es enceinte 🙂
      Pour Malo après l’accouchement, j’avais la rage et c’est lui que je voulais et pas un autre. Comme toi il y a quelques années je ne voulais pas savoir le sexe de mon futur enfant, et puis j’ai changé d’avis pendant le grossesse.
      Le plus important c’est de s’écouter et de faire comme tu as envie.

      J'aime

      • Oui tu as raison c’est le plus important. Et tu as raison aussi sur le fait qu’au final on ne peut pas bien savoir avant d’y être, peut être que je ne tiendrais pas et que je supplierai mon gynéco de me donner le sexe du bébé ! lol !
        En tout cas j’espère que tu arrives malgré tout à profiter de cette grossesse, je sais que ça doit être difficile et angoissant.

        J'aime

    • C’est sûr que les hormones n’aident pas, j’ai pleuré en écoutant la Marseillaise 😁
      J’espère que ta belle-mère va mieux, même si je me doute qu’il lui faudra du temps pour se remettre.

      J'aime

  3. Des émotions en pagaille pour toi en ce 7 janvier et pour moi a la lecture de ton article. Plume est une fille, un peu de douceur en plus pour toi et ton mari. J’espère que cela te permettra de mieux gérer les émotions provoquée par cette grossesse espoir. Cela me fait tout drôle ta photo car j’ai le même plaid à la maison et le même chat niveau couleur et que c’est trop le genre de photo que je serai amenée à faire si la vie revient s’abriter en moi. Très heureuse pour toi que cette écho se soit bien passée et que Plume va bien. Prend bien soin de vous pendant ces jours de repos. Je t’embrasse. 😘

    J'aime

    • Décidément que de similitudes ☺ le tien est pot de colle aussi je suppose. Il était déjà très câlin mais avec la grossesse il est tout le temps avec moi ou sur moi. Ma mère m’a raconté que son chat avait fait pareil pendant qu’elle m’attendait. Comme quoi mon histoire d’amour avec les chats a commencé dans le ventre de ma mère.
      J’espère que mon article a pu te trouver que la vie n’est pas toujours moche et qu’elle saura te montrer à toi aussi un beau revers.

      Aimé par 1 personne

  4. Difficiles jours, qui courent encore, beaucoup d’émotions ici aussi… et on retient que dans tout cela la vie s’accroche et va vous offrir une magnifique petite fille, oui ou oui !!!! Ménages toi durant ton arrêt, et passes du temps avec ta petite !
    Des bises

    J'aime

    • Quoi ? Tu veux dire que je le savais, au fond de moi ?? Ma mère dirait que c’est une projection inconsciente (bon elle est psy…).
      T’as vu je t’ai laissé la surprise 😉

      J'aime

  5. C’est bien que Plume soit une petite demoiselle, surtout si ça t’aide toi à être un peu plus sereine.
    Je suis contente de lire que cette écho a montré une petite princesse en pleine forme et en bonne santé.
    Cette photos av c ton pot de colle est trop mignonne, je me suis toujours demandé comment réagirait mes minettes.
    Bisous.

    J'aime

  6. Je trouve ton article au contraire porteur d’espoir, dans cette actualité tragique ! Tu es la preuve que la roue tourne et j’en suis tres heureuse pour toi 😊 repose toi bien, surtout, c’est important !

    J'aime

      • Oooooh, le tricot ! Un truc que je pourrais jamais faire ! Je t’admire !!!
        Ca va ici, je profite presque, si ce n’était les angoisses qui parfois ressurgissent (est-ce qu’il est toujours là ?) ou les nausées qui continuent (oui, oui… mais elles diminuent !). Il faudra que je pense à écrire ma vie sur mon blog au lieu de la raconter dans les commentaires des autres, tout de même :p

        J'aime

        • Ouh la ne t’emballe pas je commence juste ! Heureusement j’ai encore 5 mois pour finir 😁
          Oui un petit article ce serait une bonne idée, enfin bon on sait déjà que tu attends une fille grâce à la Reine 😜

          J'aime

Fais toi plaisir exprime toi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s