Etat second

Ca fait plusieurs jours que je tourne cet article dans ma tête, sans savoir comment coucher mes mots sur le clavier. La blogo est triste en ce moment alors je repousse cet article de jours en jours pour vous épargner, mais il faut que je me lance parce que j’ai quand même terriblement envie de partager ce moment avec vous.

Je suis dans un état second, je me sens fébrile mais dans tout mon corps je ressens ce putain de bonheur. Une joie tellement forte qui donne envie de pleurer parce que putain de bordel de merde il y a un petit embryon qui semble se développer dans mon ventre. Rien que de me relire j’hallucine, c’est dingue de chez dingue ! Quand je ferme les yeux et que je sens au niveau de mon utérus cette chaleur, je réalise que la vie s’est à nouveau installée en moi, qu’elle me fait assez confiance pour partager un moment avec moi. Mais qu’est-ce j’ai peur… peur de ne pas vivre ce rêve que j’entraperçois à nouveau, peur de me perdre à nouveau un peu de moi, peur de devoir faire des choix inhumains et d’abandonner un être que j’aime déjà très fort.

La semaine dernière j’attendais tranquillement J1, j’avais quelques jours de retard mais bon mes cycles sont peut être encore un peu perturbés. Ou alors c’est parce que j’attends avec impatience et angoisse J3 pour faire mon bilan hormonal. Le weekend passe et je ne pose même pas la question si je peux boire ou pas de l’alcool. Non je n’ai aucun symptômes, je ne me sens pas enceinte et de toute façon vu ce qu’a dit le biolo sur les bestioles du Mari et mes ovocytes, une grossesse spontanée n’est même pas envisageable. Et puis lundi matin, allongée dans mon lit, je ressens une chaleur dans mon bas ventre, cette chaleur qui se dissipe dans tout mon corps qui remonte jusqu’à ma tête et qui me persuade de faire un test. Maintenant il est temps de savoir. Toute la journée du lundi je cogite et les signes se montrent petit à petit. C’est décidé on fera le test le lendemain matin, tous les deux. Je dors difficilement, je suis réveillé au moins 30 min avant la sonnerie du réveil. Le Mari se lève va sous la douche, moi je me lève difficilement plombée par mon angoisse. Je tremble tellement que j’ai du mal à faire le test, puis je le pose sur le lavabo et je m’en vais. J’essaye de faire comme tous les matins : ouvrir les tiroirs, chercher une tenue et retourner dans la salle de bain. Je regarde le test en essayant d’être détachée au cas où… puis je vois la deuxième ligne enfin imprimée parallèle à la première. Elle est un peu plus claire mais j’attrape quand même le mode d’emploi pour être sûre du résultat. Puis je tends le test au Mari. Il sourit, je souris aussi. Des sourires partagés d’une pointe de bonheur mêlée d’une pointe d’angoisse. Il me dit qu’il est heureux mais qu’il ne faut pas s’emballer, mais qu’il est quand même heureux et il sourit à nouveau.

La journée se passe tant bien que mal, j’ai l’impression d’être en lévitation. Je n’ai pas été très productive au boulot, j’étais juste ailleurs. J’essayais de comprendre ce qu’il m’arrivait, comment cela pouvait-il être possible ? Même dans mes rêves les plus fous je n’osais pas imaginer d’être à nouveau enceinte naturellement… La PMette reprend vite le dessus, je vais chez le médecin pour lui demander des ordonnances pour connaître le taux de beta HCG. Parce qu’il y a 3 ans un TG+ me suffisait mais après avoir vécu toutes mes galères, il me faut un taux ! J’arrive à convaincre le généraliste de me donner 2 ordonnances et je file au labo faire ma PDS. J’attendrai patiemment le lendemain soir pour récupérer les résultats. C’est la même angoisse que le matin du TG qui me prend la gorge sur le chemin du labo, je monte les marches doucement, j’attends patiemment que la laborantine cherche mon enveloppe, et je l’ouvre enfin : 1039 putain, putain de bordel de merde… je suis sur le cul… je tremble… j’ai le droit d’espérer ? d’y croire un peu ?

J’appelle le Dr. Génial, lui demande quoi faire, progestérone ou pas ? Sa secrétaire prend le message et me répond le lendemain : pas de progestérone et écho dans une dizaine de jours. Ca tombe bien on avait rendez-vous le 18 avec lui.

Côté moral j’alterne entre des bouffées d’angoisse et des bouffées de bonheur. Je rêve d’oeuf clair, des fausses-couches, de coeur qui s’arrête. Le matin je me réveille je tâte mon ventre, est-il toujours là ? j’angoisse et puis je réalise qu’il est peut être encore là, avec moi, en moi. Je lui envoie de l’amour, beaucoup d’amour au cas où, et parce que je suis heureuse de partager au moins ces débuts de vie avec lui, même si ça devait s’arrêter.

J’imagine un nid dans mon ventre, douillet et chaud.
Pour Plume.

Publicités

53 réflexions sur “Etat second

  1. C’est merveilleux, un petit miracle de noel avant l’heure. Alors ça sera ton petit miracle de l’automne. Les angoisses sont tout a fait normales. J’espère de tout cœur qu’au dur et a mesure des semaines tu vas pouvoir te projeter vers l’avenir : enfin!!!! Bisous

    J'aime

  2. Olalalala. Je suis aussi sur le cululu. Je te souhaite tellement le meilleur et croise tout autant. Nan mais c’est trop bien !!!!!! 🙂 Tu décris si bien le ressenti, ce sixième sens, la sensation de chaleur qui te fait demander et si. Roooo je m’en remet pas. Cet article est très beau. Je t’envoie plein de courage, des douces pensées et tout plein de bises. ❤️

    J'aime

  3. merde mais du coup tu vas demander quoi à Noël ?
    Je deconne tu sais bien. C’est très beau ce que tu écris, cette chaleur. Parce que la chaleur c’est la vie. Et elle est en toi 🙂
    Je croise fort fort pour la suite

    J'aime

  4. Hey mais quelle jolie surprise !!! Ne culpabilise pas vis-à-vis de celles qui sont un peu tristes en ce moment. Chacune a le droit de partager ses joies et ses peines. Et en l’occurrence, quelle joie !! Alors oui, il y a de la peur et de l’angoisse, mais ce que je retiens, c’est surtout tout cet amour…
    Suite aux cartes de voeux de l’an dernier, la grande majorité a eu la chance de porter la vie. J’aime à penser que peut-être, je t’ai porté bonheur… Et si c’est le cas, qu’il en soit ainsi pour les autres copines à qui j’ai écrit !!!
    Gros bisous.

    J'aime

    • Merci beaucoup Julys. Tu as raison tu m’a peut être porté chance, faut investiguer auprès de tes autres destinataires !
      En tout cas faudra relancer l’opération cartes pour la nouvelle année.
      Je t’embrasse fort, j’espère que la vie sera plus douce avec toi.

      J'aime

    • Pfff j’espère qu’on pourra profiter, mais je me dit que la grossesse pour un PMette c’est une autre succession d’étapes stressantes à passer…. Maudite infertilité qui nous fait toujours douter de tout !

      J'aime

  5. Oh lala !!! Mais c’est fantastique ça quel joli miracle ! Vivement la suite je croise super fort pour que cet amour que tu portes déjà à cette petite bulle puisse croître sereinement au cours des 9 prochains mois… Grosses bises…

    J'aime

    • Merci 🙂 je suis retombée sur la lettre de Clacla ce weekend et j’ai bien rigolé.
      J’essaye de me réjouir, ça marche des fois c’est déjà ça de gagné !

      J'aime

    • C’est à peu près ce que m’a dit la nana du labo ce matin. Il y a 2 semaines c’est elle qui m’avait fait les pds pre-fiv. On avait un peu parlé du coup elle se souvenait bien de moi.

      J'aime

  6. Petit question je dois bientôt aller faire ma PDS suite a ma IAC 4.. saurais tu me dire a partir de quand tu as eu des symptômes mêmes tout petits ? La je suis au 6eme jour de ma IAC et je n’ai aucun symptômes, meme pas un bibi rose ou bleu ou le fond de l’œil jaune j’ai même essayé de balancer la cuillère en bois…mais bon… je n’y crois pas…. plus…

    J'aime

    • C’est un moment difficile, le bonheur est entre parenthèses. Vis au jour le jour, chaque journée de passée est une de gagnée. Je te livre ce qui m’a fait tenir ces 3 premiers mois. Je te souhaite de te dire ces mots pendant 9 mois.

      Aimé par 1 personne

Fais toi plaisir exprime toi !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s